Datcha

Août 2008, Vassilievo et Phelitovo, Russie

A taxi agrees to take us to Vassilievo. I now understand his hesitation: About ten kilometers away, the road stops to make way for a dirt road. The noise and dust of the city are already far away. In front of us, an immense expanse of forest, one would say a virgin land. Some dachas succeed one another and form the village. On the steps of the houses, the earthen pots aligned release their odor of fresh milk. The few inhabitants take turns at the well to fill the buckets. Here nothing disturbs the calm of the country.

The history of the dacha dates back 300 years. In the eighteenth century it was a piece of land given to someone in full ownership. At the end of the 19th century, the definitive meaning of "country house" was adopted.

Un taxi accepte de nous emmener à Vassilievo. Je comprends maintenant son hésitation : A une dizaine de kilomètres de là, la route s’arrête pour laisser place à un chemin de terre. Le bruit et la poussière de la ville sont déjà loin. Devant nos yeux une immense étendue de forêt, on dirait une terre vierge. Quelques datchas se succèdent et forment le village. Sur le perron des maisons, les pots en terre alignés libèrent leur odeur de lait frais. Les quelques habitants se relaient au puits pour remplir les seaux. Ici, rien ne vient troubler le calme de la campagne.

L’histoire de la datcha date d’il y a 300 ans. Au XVIIIe siècle il s’agissait d’un lopin de terre donné à quelqu’un en pleine propriété. A la fin du XIXe siècle, la signification définitive de « maison de campagne » est adoptée.

Carnet de voyage réalisé en Russie

Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha
Datcha